[TECHNOLO’GIM] Les imprimantes 3D

Chroniqueur Beauchamp Sébastien

Les imprimantes 3D

Bonsoir, on va maintenant s’attarder quelques petites minutes sur un aspect technologique actuel qui comme on le sait tous est en plein essor depuis quelques années et surtout se retrouve dans l’inconscient collectif : l’impression 3D. Car en cette période de COVID très compliqué évidemment pour tout le monde, ce domaine ne s’en retrouve pas pour autant marginalisé et je dirai même bien au contraire. C’est d’un article récemment parut du journal Le Point dont je vais vous parler aujourd’hui et figurez-vous qu’un Ardennais cherchant une solution pour corriger le problème de buée quand on porte le masque a modélisé sur son ordinateur une espèce de pince-nez à mettre dessus qui permet donc de ne plus avoir de buée sur ses verres de lunettes. Et même si ça ne paye pas de mine ce monsieur a uploadé sur un site internet dédié « pince-nez.fr » les plans de son dispositif comme ça, tout détenteur d’une imprimante 3D aura la possibilité de s’en fabriquer un soi-même sans efforts, et ça c’est pas mal.

Mais puisqu’il faut du coup une imprimante 3D pour se faire ce genre de choses, les gens ont-ils vraiment de plus en plus ce genre d’appareils chez eux ? Je pensais que c’était comme on dit un truc de geek, non ?

Et bien non, pas du tout ! Ça se répand de plus en plus et surtout chez les plus jeunes ! Un deuxième article de chez ouest France sorti il y a un mois et demi de cela met en lumière un atelier où les jeunes et même les enfants étaient les acteurs principaux donnant vis à ces petites imprimantes bizarre, et c’est surtout qu’ils y prenaient plaisir, je cite Salem et Madyson 11 ans, « Avec l’imprimante 3D, on peut créer des figurines. J’encourage mes camarades du collège à venir à l’espace juniors, c’est cool. On apprend à se connaître et à vivre en collectivité. »

Mais à part un pince-nez et des jeunes attirés par ces nouvelles technologies en quoi ces machines représentent un intérêt en 2020 et notamment pendant une pandémie mondiale ?

Elles représentent tout simplement un intérêt parce que c’est un nouveau domaine qui est porteur notamment pour l’emploi et l’industrie, comme nous le dit cet article du JDN le Journal du Net datant d’il y a tout juste un mois, on peut « contrôler et gérer en ligne des travaux d’impression », « Relocaliser la production chez soi », « Gagner en contrôle, en indépendance et en flexibilité ». En effet cette nécessité nouvelle de pouvoir travailler chez soi ne doit plus être écarté comme tout le monde s’en doute pour des raisons évidentes et multiples. Mais ce qui fait la force de ce type de production est l’avantage qu’elle a sur les autres types de production industrielle fixe, qui nécessite évidemment des opérateurs et ou des techniciens autour d’elle, ce qui les oblige à se déplacer de leur domicile jusqu’à leur lieu de travail. D’ailleurs, avec un peu d’entraînement, si des enfants de 11 ans arrivent à opérer ces imprimantes, n’importe quel employé les utilisant à domicile devrait pouvoir endosser les rôles d’opérateur et de technicien en même temps, à part de grosses pannes évidemment.

Donc en finalité ça pourrait bien remplacer en partie l’industrie telle qu’on la connaît tout en effaçant par définition certaines contraintes aux quelles on fait face à l’heure actuelle si j’ai bien compris ?

C’est exactement ça, les imprimantes 3D nous permettent de bosser à la maison sans prendre de risque, sans avoir à se lever 2 heures avant sa prise de poste, ne pas avoir à prendre sa voiture donc ça c’est planet friendly qui plus est, et si jamais les imprimantes ne peuvent être chez soi on peut toujours les contrôler facilement à distance. Alors bien évidemment ça n’a pour le moment pas la prétention de remplacer l’industrie actuelle ou du moins l’avenir nous le dira.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *