[TECHNOLO’GIM] Aérien et Énergie

Technolo’gim

Quelle énergie pour l’aviation ?

Chronique de Yann Caboor
étudiant en première année de DUT GIM (Génie Industriel et Maintenance)
à l’IUT du Littoral Côte d’Opale
)

Une émission de vulgarisation scientifique produite par les étudiants

Technolo’GIM est une émission animée et réalisée par les étudiants de DUT GIM (Saint-Omer) dans le cadre des enseignements en expression et communication. Il s’agit pour les étudiants de développer leurs compétences en expression écrite et orale. Dans un premier temps, les étudiants choisissent une actualité scientifique et mènent des recherches approfondies. Ils utilisent les outils numériques et notamment les bases de données proposées par la BULCO (Bibliothèque Universitaire du Littoral Côte d’Opale). Après avoir consulté des sources documentaires variées, ils rédigent et enregistrent la chronique en équipe.

Quelle énergie pour l’aviation ?

Durant la convention citoyenne qui a eu lieu récemment, une proposition a été retenue et avait pour but d’interdire les vols en avions qui peuvent être effectués en moins de deux heures trente en train. Or le transport aérien ne représente que deux à quatre pour cents des émissions de carbone dans le monde d’après le quotidien « La Tribune » dans son article «Climat : le transport aérien, coupable ou bouc émissaire ? ». Cette réforme est-elle donc sérieuse ou alors s’agit-il d’un mouvement d’avion bushing, ou encore le flugskam.

«E t que signifie ces deux termes? »

Ils sont tous deux énoncés dans le quotidien « La Tribune » dans le même article que celui présenté plus haut. Ce sont tous deux des mouvements qui accusent le secteur aérien sur plusieurs domaines comme le bruit, le tourisme de masse et surtout la pollution et qui incite à ne plus utiliser l’avion. Or celui-ci ne représente que 2 à 4 % des émissions de CO2 dans le monde. Le sujet fait débat et plusieurs pistes de progrès sont étudiés pour trouver des solutions.

« -Quelles sont ces potentielles solutions ? »

La première solution est le biocarburant. Celle-ci a été énoncé récemment lors de la conférence « Paris Air Forum » par les dirigeants d’Airbus, de Safran et de Total afin d’intégrer ce biocarburant à l’organisation du système aérien quitte à augmenter le prix d’un billet d’avion. Le but est de produire à partir de matières premières du carburant comme des huiles usagées.

«- Ah bien et quelle influence cela aurait sur l’environnement »

D’après le quotidien « Les Echos.fr » dans l’article « L’aéronautique attend des mesures réglementaires pour les biocarburants », nous aurions une diminution de 80 à 90% de l’empreinte carbone sur les avions actuels. Or le problème est que la production de biocarburant est quatre fois plus chère que le pétrole. Pour le moment il ne représente donc que 0,01% de la consommation dans le secteur aérien. Il y a donc encore beaucoup de travail à faire.

« -D’autre solutions sont-elles envisagées ? »

-Alors oui, par exemple l’hydrogène qui pourrait être une solution dans beaucoup de domaine. Depuis quelques années, environ deux ans, l’hydrogène est à la mode. Le mensuel « Industrie et Technologies » nous informe dans son article «concept Airbus lève le voile sur ses avions zéro émission » que le secteur aérien travail dessus depuis un moment. Airbus promet une mise en production d’avion à hydrogène d’ici 2035. Il a été proposé trois concepts d’avion à émission zéro avant la mise en production. La première démonstration restera au sol est aura lieu en 2021. Puis en 2023 un démonstrateur capable de voler. Et enfin un premier vol en 2025. Chaque concept est bâti sur différentes architectures avec des variables qui changent comme le nombre de passager ou encore la distance pouvant être effectuée.

«- Et comment vont fonctionner les réacteurs ? »

-L’hydrogène va être brûlé directement dans des turbines de gaz modifiées qui sera ensuite converti en électricité dans une pile à combustible qui alimente un moteur électrique, ou bien combiné à du CO2 afin de produire du kérosène synthétique. Ce sont les principales pistes de recherche de Airbus pour faire voler leurs appareils.

«- L’hydrogène a l’air parfait comme ça, mais il doit bien avoir des défauts ? »

-Oui, en effet l’hydrogène à de grande chance de se confronter à des difficultés lors de la production, par exemple lors de l’électrolyse de l’eau, ou encore pendant le transport où nous aurons besoin d’alliage bien spécifique pour les pipelines. Or l’aéronaute Bertrand Piccard nous confie dans le journal « La Tribune ». « Si une industrie peut relever le défi de sa transformation, c’est bien l’aéronautique ». Ainsi il prend la défense du secteur aérien.

Enfin, il y a une dernière solution qui existe déjà, il s’agit de l’avion solaire. La compagnie Solar Impulse. Le 13 mai 2011 un premier vol est effectué de Payerne, en Suisse, jusqu’à Bruxelles, en Belgique. Ensuite, une seconde version réalise le tour du monde entre mars 2015 et juillet 2016. Cet avion a la capacité de voler jour et nuit sans carburant. Or l’avion n’a pas été conçu pour transporter des personnes donc le projet nécessite encore des progrès pour le transport de passager.

Le secteur aérien à donc plusieurs domaines d’actions pour diminuer son impact carbone au cours des prochaines années et ne plus paraitre pour le fautif des émissions de carbone.

Bibliographie

CAPPELLI Patrick. Climat : le transport aérien, coupable ou bouc émissaire ? La Tribune, 24 novembre 2020, n° 7038 [consulté le 09 décembre 2020]. Disponible sur https://nouveau.europresse.com/Link/dunkerqueT_1/news%c2%b720201124%c2%b7TR%c2%b7982070

TREVIDIC Bruno. L’aéronautique attend des mesures réglementaires pour les biocarburants. Les Echos.fr, 23 novembre 2020,[consulté le 09 décembre 2020]. Disponible sur https://nouveau.europresse.com/Link/dunkerqueT_1/news%c2%b720201123%c2%b7ECF%c2%b70610011675629

MAZZUCCHI Nicolas. Hydrogène : « Une fuite en avant technologique ». Le Monde, 30 octobre 2020, [consulté le 09 décembre 2020]. Disponible sur https://nouveau.europresse.com/Link/dunkerqueT_1/news%c2%b720201102%c2%b7LM%c2%b74513540

⠱⠱ concept Airbus lève le voile sur ses avions zéro émission. Industrie et Technologies, 2 novembre 2020, n°1036 [consulté le 09 décembre 2020] Disponible sur https://nouveau.europresse.com/Link/dunkerqueT_1/news%c2%b720201102%c2%b7GII%c2%b7279221

PICCARD Bertrand. Si une industrie peut relever le défi de sa transformation, c’est bien l’aéronautique. La Tribune, 21 novembre 2020, n°7037, [consulté le 09 décembre 2020]. Disponible sur https://nouveau.europresse.com/Link/dunkerqueT_1/news%c2%b720201121%c2%b7TR%c2%b7982027

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *